Ma passion, mon métier, mon art : 

Accompagner l'Être sur son chemin d'éveil. 

 

Individuel 

 

Méditation

 

Groupe

Joîa (l'Art de la joie)

 

Yoga

 

Méditation

Je suis d'abord une exploratrice  passionnée du grand mystère que nous sommes, et de la conscience. J'ai la chance d'accompagner les personnes à mieux se connaitre pour qu'elles puissent s'affirmer dans leur vie, déployer leur talent, vivre plus en cohérence avec elle-même et les autres.   Le yoga est un outil merveilleux pour ca. J'ai  d'autres formations,  expériences et facilitées qui me permettent  de me laisser guider par la Présence, et de me connecter à l'Être qui est là et qui fait la demande d'un soin. Je suis tous les jours reconnaissante et émerveillée de pouvoir faire ce que je fais et de  ces personnes qui me font confiance. 

 

Et si être conscient c'était  être présent, être libre et être vivant ? 

Et si être inconscient c’était naturel, juste et nécessaire ?

Et si être ignorant de soi c'était dommage ?

 

 

            Bien sûre on ne peut pas savoir de quoi nous sommes ignorants. Ce que nous savons c’est qu’il y a des choses qui nous plaisent et auxquelles nous tenons. Nous y tenons  tellement que nous avons peur de les perdre.  Et nous savons aussi qu’ il y a des choses que nous aimerions bien éviter comme la fatigue, la maladie, les soucis, les coups durs, etc…

 

           Et si tous ces "problèmes" que nous avons  étaient un coup de main de la vie pour nous aider à sortir de l’ignorance et devenir plus conscient?  

En effet quand nous n’en pouvons plus, nous sommes amenés à nous interroger sur nos fonctionnements, nos croyances, voir nous poser des questions existentielles... Nous sommes poussés à chercher ailleurs, autrement, remettre en question ce que nous avons gentiment appris. Nous sommes "déranger" pour " grandir ". 

 

Nous grandissons parce que nous nous connaissons mieux. Toute notre souffrance vient de notre ignorance de notre nature profonde, mais aussi de notre ignorance tout court.

Simplement quand je ne sais pas ce qui est bon pour moi, je vais croire que ce qui est bon pour moi, c’est ce que me disent les livres, la science, les autres, l’état… Or je suis un être unique, avec une histoire unique, une personnalité, une sensibilité … Alors oui rester ouvert à ce que nous dit l’extérieur est extrêmement important, mais cela nous savons le faire ! Ce que nous savons moins faire c’est écouter ce que nous dit notre petite voix intérieur. C’est aussi important que d’écouter l’extérieur, sinon nous ne sommes pas en équilibre.

 

          Pourquoi attendons-nous d’en arriver au bout du rouleau pour faire ce retournement ? S’interroger sur sa vie, sur soi, et réellement entamer une démarche de connaissance de soi ?

 

Premièrement parce que c’est la démarche la plus difficile qui soit. Cela demande du courage, de l’engagement, de la responsabilisation, de la confiance, de la volonté, de la loyauté, de la patience, de la tolérance, de la puissance, de la liberté... (Cela demande tout cela donc  cela réveille tout cela en nous, ça c'est le cadeau).

 

Deuxièmement, parce que c'est le contraire de ce que nous avons appris et du système dans lequel nous sommes bercer quotidiennement. 

Troisièmement, parce que c'est notre nature humaine. En se tournant vers soi nous allons découvrir que nous ne sommes pas que nos pensées, nos émotions, notre passé, nos projets... Notre égo. Nous sommes bien plus grands que cela, mais cela nous dépasse. Et l'égo n'a pas du tout envi de perdre le pouvoir qu'il a. Il veut survivre, et pour lui perdre son pouvoir c'est mourir. Il a très peur de la mort. « J' » ai très peur de la mort et c'est naturel.

 

         En restant coincé dans ce petit espace de nous même, nous sommes complètement prisonniers et englué dans un fonctionnement, dans une réalité limitée, et souffrante. Nous ne le savons pas, puisque nous ignorons le reste. Dans l'absolu, ce n'est pas grave, c'est juste dommage! Et dans le relatif, de mon point de vue, c'est grave, c'est important, c'est un devoir, c'est la responsabilité de chacun de grandir en conscience, pour son propre amour de vivre, mais pour le reste du monde, et je voue ma vie à cela.

 

         Notre égo veut contrôler, pendant que notre Être lui aspire à se déployer. La lutte contre cette Intelligence vie est épuisante, nous rend fermé, addict, frustré, malade... C'est comme si nous étions sans cesse en train de tenir portes et fenêtres de notre maison bien closes alors que dehors toute la vie nous attends, et pousse de tous coté pour faire sauter ces verrous.

Et dedans, à l'intérieur de la maison, il ya l'Être qui veut ouvrir ses ailes et s'envoler pour semer sa beauté dans le monde, c'est comme une tempête qui fait rage. Il n'y a que ce petit "je" qui résiste, avec son petit corps parce qu'il ne connait pas ce qu'il y a dehors, et cela le dépasse, alors... brrr, trop peur! Oui parce que dehors il y a de tout, du confortable, de l'inconfortable, du gentil et du violent, du sain(t) et du pas sain(t), du plaisir et de la douleur et ces duos sont indissociables comme les cotés pile et face d'une pièce. La vie ne fait pas de distingo entre le bien et le mal, alors que l'égo lui le fait, c'est normal qu'il n'ai pas envi du tout d'ouvrir sa porte.  

 

Un jour cette vie dehors  pousse tellement fort  (ce qu'on appelle "nos problèmes") que nous ne pouvons plus tenir la pression, et que la fenêtre s'ouvre grand en claquant.

Alors nous voyons qu'il existe autre chose ce que nous n’aurions jamais imaginé et cela vient nous toucher jusqu'à agrandir notre vision, notre clairvoyance, notre connaissance. 

Maintenant nous savons que « je » ne sais pas. 

Et la confiance en que ce "je ne sais pas quoi" grandit, puisque  la dernière fois cela s'est avéré être un vrai cadeau, sous son costume de «problèmes ».

Plus les portes vont claquer et les fenêtres s’ouvrir, plus nous allons vivre ce lâcher prise, plus la confiance sera grande. Alors nous ouvrons encore plus grand la porte et des «  dérangements» plus importants peuvent entrer… Et à chaque fois c’est la même impression de voir débarquer chez soi la fin du monde… Mais une fois l’effroyable « dérangement » entré et accueilli cela se transforme en un cadeau inconcevable.

Et je vous le dis, j’ai la sensation qu’il n’y a pas de fin. Et c’est juste extraordinairement terrible, mais les fruits sont tellement grandioses, que pour rien au monde je ne retournerai à mon enfermement du départ!

Alors vient le jour où nous gardons les yeux ouverts, les fenêtres et portes libres, de se fermer et de s’ouvrir suivant les circonstances, en sachant très bien qu’au fond il n’y a pas de séparation entre dehors et dedans.

 

         Mon travail est de vous accompagner dans cette reconnaissance de qui vous êtes, au-delà de votre personnalité. Je ne peux le faire qu'à la hauteur où je le fais pour moi. Parler d’une technique serait réducteur et presque sacrilège face au phénomène alchimique de la rencontre des Être en Présence.  

 

L’éveil c’est quand tu as cet émerveillement joyeux et innocent

de savoir que tu ne sais pas ;

Il y a encore une infinité de toi et de la vie à découvrir

et tu sais qu’à tous moments

une révélation peut apparaître.

Cette révélation ne fait qu’agrandir le Mystère et la gratitude d’en faire parti

 


Appel

Email