L’écoute active des mémoires cellulaires

 

 

Nous sommes construits par toute une histoire personnelle, transgénérationnelle,  universelle, voir multidimentionnelle. Cela est inscrit en nous, dans notre corps, jusque dans nos cellules.

Ces mémoires nous imprègnent inconsciemment, et conditionnent nos besoins,  nos réactions, nos émotions, en bref notre vie.

Bien sûre toute une partie de ces mémoires sont «  bonnes à prendre ». Par exemple quand je conduis ma voiture je suis bien contente que mes pieds jouent « tous seuls » avec les pédales suivant les circonstances de la route.

Mais certaines autres nous enferment et nous font souffrir. Ce n’est pas la situation qui nous fait souffrir, mais bien la mémoire qui est réveillée par la situation. En effet deux personnes ne vivent pas de la même manière une même situation. Il peut y avoir un fond commun (Mémoire collective) Mais il y aura des différences de toutes les manières de par leur histoire personnelle et unique.

Quand une telle situation se présente dans notre vie, nous allons très mal, ou nous sentons que quelque chose nous manque pour être heureux, ou nous sommes épuisé, malade, insomniaque etc… La liste est longue évidemment.

Prenons les choses dans l’autre sens, quand nous nous libérons d’une mémoire il ya une redistribution dans tout le corps de l’énergie qui était monopolisée pour se protéger de la blessure, ce qui entraine une nouvelle  harmonisation dans notre être et dans notre vie.

 

Comment cela se passe ?

Cette mémoire est inconsciente, nous avons oublié ce qui nous a fait mal à l’origine en espérant ne plus le revivre. Or cela se manifeste sous tant de formes dans notre vie !

La mémoire agit sur nous tant que nous ne la voyons pas. Quand nous allumons la lumière, elle est reconnue. Nous réalisons les fils qui nous attachaient à elle et que nous n'étions pas aussi libre que nous le pensions. 

 

L’important est donc de prendre conscience de sa blessure, pas forcément de son origine, mais surtout de son existence.

 

Le moyen : Ecouter, sentir, accepter, accueillir. Ne plus faire, mais être, et être avec ce qui est là. Très simple en apparence, mais très difficile en réalité.

 

Pour réellement traverser la mémoire, il est nécessaire d’être accompagné. Mais c’est aussi quelque chose qui va s’installer naturellement dans votre quotidien et vous aller être de plus en plus autonome pour vivre vos émotions.

 

Je suis là pour vous faciliter et vous permettre ce processus de guérison et d’éveil si vous le souhaitez.

 


Appel

Email